FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Journal] Séance 10 (Battlepython)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rêves d'Autres Mondes Index du Forum -> Rapports et Journaux de la cabale
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mar Aoû 21, 2007 7:20 pm    Sujet du message: [Journal] Séance 10 (Battlepython) Répondre en citant

12 novembre 2005

C'est vraiment sans le moral que nous allons nous coucher. Demain, c'est mon anniversaire mais je n'ai pas le coeur de leur dire.

13 novembre 2005
Un bruit répétitif me réveille. Je me rappelle avoir déjà entendu ce bruit. C'est l'alarme d'intrusion dans la fondation.
C'EST L'ALARME !!!!
Ni une ni deux, je saute de mon lit. Mon pyjama n'est pas très sexy mais après tout, ce n'est pas un problème. Je doute que nos invités surprises m'en fasse le reproche une fois gavé de petit bout de métal.
Justement, je prends un de mes projecteurs de p’tit bout favori. Un Désert Eagle, c'est une arme sobre et facile de prise en main. Après un peu de concentration sur celle ci, les balles du chargeur sont modifiées pour faire à peine un peu plus mal. Enfin, il faut quand même pouvoir se défendre si jamais c'est encore un Albertor.

Dans la pénombre des couloirs, je me dirige vers les salles de réunions. Ce n'est pas évident de pouvoir se déplacer dans cette pénombre. Je ne rencontre aucun de mes compagnons d'aventure. Une fois arrivé à la porte, toujours aucune trace de personne. Peu être que ma vision prime me permettra de voir se qui se passe de l'autre coté du mur. J'ai eut beau essayer, je n'ai pas réussi à tisser le sort correctement. J'ai du mal à me concentrer. Un dernier essai pour la vison nocturne. Une capacité que je n'ai pas utilisée depuis longtemps. La dernière fois, c’était avec Sophia. Je sens bien que mon sortilège fonctionne, contrairement à celui de vision par prime, mais alors que le tissage allait se concrétiser, il est dissipé. Ce n'était pas une dissipation brutale, mais bien accompagné de patience. De deux choses l'une, soit les intrus sont super balèze et adore jouer au chat et à la souris avec leurs proies, soit il s'agit d'un intrus amical... Ce qui est peu probable !

Finalement, j'entre en trombe dans la pièce, prêt à tirer. Un gros flash de lumière m'aveugle, j'ajuste mon tir un tant soit peu et me retiens de presser la détente. Il y a dans la pièce tous mes compagnons de route plus Ceyren et un autre type. Sur la table, un gâteau d'anniversaire, deux bougies en forme de chiffre qui brûlent, les chiffres formant le nombre 33, mon âge. Incrédule, je les regarde hébété et bafouille un petit "Mais comment vous connaissez ma date de naissance ?", Et Zed de me répondre de façon espiègle "Tu sais, je suis un adepte du virtuel, je peux accéder aux fichiers, y compris ceux du gouvernement français.". J'ai même droit à un cadeau, un livre sur les vampires et la manière de les tuer. C'est génial, ça parle de sorts de feu. Décidément, j'ai des compagnons qui me connaissent bien.

Après avoir pris une pars de gâteau, Ceyren nous présente son ami, un homme d'une vingtaine d'année, "son vieil ami". Samuel Spane, un hermétique. Il semble avoir beaucoup d'influences. Il aide les jeunes mages à s'installer et nous propose d'aller voir une jeune cabale dans l'est de la France. Je ne suis pas forcément contre. Cela nous permettra de comprendre la base de la pyramide. D'autres ne sont pas forcément d'accord. Notamment Zed. Parfois je pense réussir à le comprendre et des fois, cela me semble impossible.
Certes il faut parfois ne pas faire confiance, mais enfin, là c'est une personne que Ceyren nous présente directement. Ce n’est pas une recommandation de Y mais enfin c'est quand même pas "si mal". Enfin, il est tard, nous allons nous recoucher. J'espère qu'il n'y aura pas de vraie alerte.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.


Dernière édition par beny le Mar Aoû 28, 2007 8:16 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mar Aoû 21, 2007 7:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

La nuit se passe sans aucun problème. Cela fait du bien une bonne nuit de sommeil. J'ai toujours une petite pensée pour Q et Sophia. Au petit déjeuner, nous reprenons notre conversation sur la proposition de Ceyren et Samuel. Même si je n’aime pas trop Ceyren qui est un peu trop rigide et protocolaire, je ne peux m'empêcher de me dire que c'est une sacrée bonne idée d'aller visiter une jeune cabale. Voir la vie de personnes qui sont moins soutenues que nous, c'est utile. J'espère juste que les autres se rangeront à mon idée. Zed reste perplexe. Iota est parti pour Paris. Là aussi j'ai du mal à comprendre la réaction de Zed. Iota devait partir pour Paris, et il est parti en même temps que Ceyren et Samuel hier soir. Mais du coup, Zed nous "chie une pendule" parce qu'il n'était pas au courant. Bah c'est un peu normal de mettre le moins possible de personne au courant. Je suppose que ce doit être une déformation professionnelle. Il est parfois utile d'en dire le moins possible, cela évite d'avoir des fuites.
Bref Gontran décide d'aller en France. Ménougué hésite un peu. Voyant cela, Gontran décide unilatéralement d'aller à la plage. Je suis un peu partagé. Le laisser partir et avoir la paix ou bien le garder ici pour le surveiller. Finalement le besoin de liberté l'emporte et c'est juste avec un "sois prudent" qu'il s'en va.
Zed et Ménougué discutent un peu sur la meilleure stratégie si jamais il y a un souci en France. Finalement, Zed reste à la fondation et Ménougué viens avec nous. Il est temps de préparer le départ.

Le retour de Gontran se fait un peu attendre mais finalement, il arrive. Les golems de l’entrée ne veulent pas le laisser rentrer. Poulpi est sur le pas de la porte et lui refuse l'accès. Dans quoi s'est il fourré cette fois ? Arg, décidément, il ne faut pas le laisser seul. A peine sommes nous arrivé que celui-ci (Gontran, pas Poulpi) se met à hurler tellement il a mal. Ménougué tente de trouver ce qui cloche… et moi aussi. Hop, Vision prime et là, l’horreur. Je vois un petit organisme magique « manger » le motif de Gontran. Me rappelant une petite anecdote sur les cœurs célestes, j’essaye d’annihiler le motif de prime étranger dans le corps de Gontran. C’est un sort complexe, au delà de mes connaissances. Utiliser la prime, la sentir, l’injecter dans un sort, cela est facile. Par contre, extraire la prime d’un organisme pour aller jusqu'à nier son existence, c’est bien au dessus de mes capacités. De toute façon Gontran souffre, et puis si jamais cela le tue, ça sera dommage. Je me dois d’essayer de sauver mon ami… Le tissage part mal, ça ne va pas du tout cette histoire là. Mais …..
« AIE !!!! » J’ai mal à la tête, mon corps, mon esprit, j’ai mal. Et plus rien.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.


Dernière édition par beny le Mar Aoû 28, 2007 8:18 pm; édité 2 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mar Aoû 21, 2007 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me réveille quelques minutes plus tard, allongé sur le sol. Ménougué est près de moi. Gontran à l’air mal en point. Tant mieux, au moins il est vivant. Il semble pas mal affaibli. Je réussis tant bien que mal à me relever. Poulpi ne décèle plus aucune trace de déformation dans le corps de Gontran, ni dans le mien, ce qui est plutôt bien. Mon sort aurait il fonctionné ? Nous pouvons donc partir pour la France. Certes, Gontran à beau être mal fichu, marcher comme un vieux de 75 ans en traînant les pieds, j’espère que cela lui apprendra à ne plus parler à des inconnues et surtout qu’il retiendra la leçon : « Pas de drague sur l’île »

Il est l’heure de partir. Samuel arrive par le portail. Ca m’exaspère qu’autant de personnes passent par ce portail. On dirait que notre fondation secrète est connue de tous. Encore une fois merci Gontran. Bref, nous laissons Zed à la fondation et nous passons le portail. Pas de prise de petite pilule, pas de mal de ventre, pas de maux de tête. Un vrai bonheur ce télé porteur. D’un autre coté à priori, il n’est pas possible d’aller ailleurs que dans la fondation de Ceyren. D’ailleurs c’est un peu bizarre. Nous arrivons dans une caverne avec un vieil homme assis devant un bureau. Celui-ci se retourne vers nous et semble attendre quelque chose. Samuel lui indique son nom et sa tradition. C’est au tour de Gontran. Même au bord de l’épuisement, celui-ci ne peut s’empêcher de se la péter. Heureusement, le scribe ne se laisse pas prendre au jeux et écrit sur son cahier nom et tradition. J’aime bien ce type de caractère. Le travail c’est le travail, pas de sentiment. Arrive mon tour de donner mon nom. Et là, c’est le drame. A la mention de ma tradition d’orphelin, je vois le visage de l’homme se décomposer. J’ai comme l’impression que ce vieux débris n’aime pas les orphelins. J’hésite à lui faire comprendre qu’il vaut mieux être un peu plus diplomate. Cela jetterai sûrement un « gros » froid si le scribe se retrouve six pieds sous terre avec quelques morceaux de métal dans la peau. Et puis on ne sait jamais, peut être n’est il pas qu’un simple scribe. C’est Ceyren qui vient nous accueillir. Il semble beaucoup plus enjoué que d’habitude. Il nous prend même dans ses bras et nous fait de formidables accolades et sourire. C’est bizarre cette façon d’être. Et puis c’est juste après avoir salué Gontran que je m’en rends compte. Gontran serait il contagieux ? N’est il pas complètement guérit ? Que sommes-nous en train de faire ? Je vais tâcher de garder un œil sur Ceyren. Je pense que Ménougué va s’occuper de Gontran.

Le nouveau Ceyren est bien amical, presque trop. Dans la fondation où nous nous trouvons actuellement (La sienne), il y a plusieurs cabales dont une constituée uniquement d’eutanatos. Ceyren semble trouver l’idée de les rencontrer intéressante. Lors du petit déjeuner que nous prenons ensemble, il nous soumet l’idée. Ce n’est pas très enchantant mais d’un autre coté, cela nous permettra de connaître leurs arguments. Et qui sais, peut être pourrons nous les convaincre…
A la fin du petit déjeuner, je reste avec Ceyren qui doit présider une réunion. Il m’indique alors que le protocole l’oblige à être un peu moins chaleureux. Lorsqu’il rentre dans la salle, je retrouve le Ceyren que je connais. Limite austère. Quel bonheur de le retrouver comme ça. Gontran n’y est pour rien dans son changement d’attitude. Je me contente d’assister à la réunion. C’est du grand art politique. Chaque personne qui parle me remercie d’être présent sauf le représentant eutanatos qui s’insurge contre la demande de les rencontrer. Il va même jusqu'à insister pour que la rencontre soit formelle. Quand je vois l’état d’une réunion hermétique qui n’est sois disant pas très formelle, j’ai peur de voir la formalité hermétique.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.


Dernière édition par beny le Mar Aoû 28, 2007 8:18 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mar Aoû 21, 2007 7:23 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tiens une autre bonne nouvelle. Comme Ceyren m’a présenté à une réunion pas très formelle comme son équivalent pour la journée, je dois être avec lui à présider la réunion formelle.
Je vais donc devoir rester en dehors du débat, essayer d’être le plus impartial possible et surtout ne pas commettre d’impair. Heureusement que je ne suis pas Gontran. D’un autre coté, je ne sais pas bien où devrait être sa place pendant la réunion. Peut être à la fondation, sous 15km d’eau.
Zed nous rejoint vers 14heures locale. Au moins cela nous fait une personne de plus pour pouvoir opposer nos arguments. Et au pire, nous aurons une personne de plus pour nous défendre. J’espère que le chef de la brigade de sécurité interne réussira à nous éviter pas mal de panique. Il n’y a que le Kartatem qui me pose problème. Trop de phrase de travers et vlan, un duel à mort entre les parties.
Le moment tant redouté arrive. Ceyren est déjà présent dans la salle. Je me retrouve dans une anti-chambre. Il y a le chef de la cabale des eutanatos dans la pièce. Cet homme me fait froid dans le dos. Il me regarde fixement. S’il croit m’impressionner c’est raté. Je me sens frigorifié. « Putain, ce mec veux me tuer ! ». Je vais lui exploser la cervelle.

Il doit sûrement être chanceux, deux ou trois coup pour faire diversion et ensuite une disparition de la prime de son motif ou mieux, une vague de dissipation de prime. Je ne sais pas si c’est possible. Bah bien sûr que c’est possible. C’est nous les mages qui dictons ce qui est possible où non. Il a beau être chanceux contre les projectiles, son énergie magyque n’est pas aussi chanceuse que lui. A ce moment j’entends un raclement de gorges. Je me sens mieux. C’est sûrement le chef de la sécurité intérieure qui se manifeste. Au moins, je n’aurais pas à me vider complètement pour assurer ma victoire. C’est juste le moment de rentrer dans la salle d’audience. « Je te garde un chien de ma chienne mon grand ». Le jour où on se reverra ne sera pas ton meilleur jour de chance.

Dans la salle, tout le monde est déjà installé. Il y a une grande table rectangulaire. Les participants sont aligné de chaque coté. La cabale reality révision est à gauche, les eutanatos à droite. Avec Ceyren et l’autre enfoiré nous sommes perpendiculaires à la table. Sur une petite estrade. L’enfoiré est à droite de Ceyren, je suis à sa gauche. Samuel est en face de nous. Derrière lui en demi cercle, siègent les autres mages de la fondation. Samuel qui était debout jusque là commence à parler. Le protocole est un luxe que les hermétiques apprécient. S’il n’y a pas au moins trois couches de lèche, c’est que l’on s’est trompé. Bon c’est à moi de parler. D’abord la présentation.
« Architecte des chœurs Ceyren, Accesseur, Membre des traditions, Mages de la cabale reality revision, Mages de la cabale XCVBDSSV, je suis le mage Batlepython, cabale reality revision, orphelin. »
J’apprends lors de cette présentation que l’enfoiré est un archi mage, l’ancien chef du conseil mondial des traditions. Le prédécesseur de Y. Ce gars là est peu être un peu trop balèze pour moi. Bah avec un bon plan, il ne devrait pas y avoir de soucis. J’ai bien battu le python

Les trois Euthanatos qui sont devant nous, se permettent des entorses au formalisme. Le « privilège » du pouvoir. C’est pour bien nous faire sentir que nous ne sommes que des sous fifres. Et puis que dire, un maître des lames, l’autre maître de la roue et enfin un gardien des dragons. Rien que ça. Pff les minables. Nous, nous avons Gontran le magnifique et Q le dé coeuré. En plus des autres personnes à peu près normales de la cabale. Malgré mon a priori, je dois concéder que les eutanatos ne sont pas aussi virulent que ce à quoi je m’étais attendu.

[HRP] La suite plus tard, j'ai ma boss qui est rentrée de vacance. [/HRP]
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rêves d'Autres Mondes Index du Forum -> Rapports et Journaux de la cabale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème © RAM
Design © yb pour KitGrafik
Contenu © leurs auteurs respectifs