FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Journal] Séance 22, 23, 24, 25 & 26 (Bat)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rêves d'Autres Mondes Index du Forum -> Rapports et Journaux de la cabale
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Ven Fév 26, 2010 4:46 pm    Sujet du message: [Journal] Séance 22, 23, 24, 25 & 26 (Bat) Répondre en citant

28 mars 2006
Laura, notre charmante tutrice du conseil, nous indique qu’un certain Aldren Corkys veut nous voir. Après quelques incompréhensions téléphonique avec son assistant, nous obtenons un rendez vous le lendemain au conseil mondial des traditions. Cela tombe bien, nous souhaitions aller au conseil pour avoir une liste des cabales qui participent à notre projet.


29 mars 2006
Après être passé par divers portails, nous arrivons au siège du conseil mondial des traditions. C’est un endroit où nous avions déjà été. De là à dire que nous connaissons parfaitement, il y a un grand pas. Mais quand même, nous croisons Laura juste avant notre entretien avec Corkys. Elle semble penser qu’Aldren pourrait nous en vouloir de la chute d’entropia. C’est avec une désagréable impression que nous rentrons dans le bureau de Korkiss. Aldren Corkys est un homme assez jeune en tout cas d’apparence. Malgré nos réticences initiales, il semble ouvert à nos propos. Nous lui présentons nos condoléances pour la perte de ses amis. Mais ce n’est pas que pour parler d’entropia qu’il nous a fait venir… Il veut aussi nous parler de notre ancienne fondation. Il semblerait que poulpi, son gardien est disparut ainsi que tous ses occupants, nos amis euthanatos Stevens de barol and co.
Après quelques questions sur la fondation, Aldren nous propose d’être la mission de secours/reconnaissance. Il nous propose de donner notre réponse le lendemain, la nuit portant conseil.

30 mars 2006
Nous acceptons d’aller à notre ancienne fondation et en informons Aldren. Le départ s’effectue après avoir passé un coup de fil aux fils de l’éther pour essayer d’avoir un sous marin. Ne sachant sur quoi nous allions tomber, nous préférons ne pas aller trop vite avec le sous-marin. Toutefois, cela n’empêche pas quelques soucis (prise d’eau suite à impact, lancement de torpille à notre arrivée de la fondation) Bref, rien de bien méchant…
Nous sommes enfin arrivés dans la fondation. Effectivement personne n’est là. L’aménagement de la fondation a été revu pour les nouveaux occupants. La salle qui nous servait de salle de briefing, sert maintenant de morgue. Décidément, les euthanatos ont un léger problème avec la mort…
Dans la morgue nous trouvons des cadavres mort de différentes façons, ainsi que des araignées métallique (façon stargate/répliquant). Malgré tout celles-ci ne posent pas trop de problème à Iota et mon X-5 Protector. Il va vraiment falloir trouver ce qui s’est passé ici.
D’ailleurs, c’est Iota qui s’y colle dans le royaume d’horizon associé à la fondation. Il fait un retour dans le temps pour trouver ce qui s’est passé. Alors, là ça commence à être chaud. En fait, dans le royaume d’horizon, un portail a été ouvert duquel Arren est sorti. Il avait avec lui les araignées. Poulpi s’est interposé en tant que gardien, mais il a été détruit très rapidement. Son essence a été « aspirée » dans un prisme et Arren est reparti en laissant les araignées sur place. Un peu plus tard, les euthanatos ont ré-ouvert le portail et l’ont franchis armé jusqu’aux dents. Jugeant important de donner ces premières informations à Aldren, nous revenons dans la fondation. Là, une méga araignée nous y attend. Ménougué utilise ses compétences en vie pour se transhulker(transformer en hulk). Armée de l’épée de poulpi, elle réussie à repousser cette nouvelle vague d’araignée. Pendant ce temps Zed en profite pour donner à Lya une clef usb avec nos premières informations. Lya est quand même super forte. Elle réussi à soigner Iota et Ménougué qui se sont fait pas mal allumé par l’hulk à huit pattes. Cela a surement du coûter beaucoup pour notre fondation.
Maintenant, c’est à moi de jouer pour ré-ouvrir le portail. Une fois fait, c’est d’abord iota et Ménougué qui font un tour de l’autre coté. Après 30 minutes, ils reviennent. Le portail mène à entropia.
Devant retrouver trace des euthanatos, nous passons le portail.
Dans Entropia, la notion du temps est assez étrange. D’ailleurs pour nous, Menougué et iota sont parti trente minutes alors que pour eux, l’absence n’était que d’une vingtaine de minutes.
Nous sommes arrivés dans le quartier de la vie.
Entropia ressemble à nos souvenirs. D’un autre coté, nous n’avons pas vraiment beaucoup de souvenir d’Entropia. Il nous faut trouver des indices. Zed entame une discussion avec un marchand. La devise de la cité est la chance. Assez rapidement, nous nous apercevons que le quartier central, celui de l’entropie n’existe pas. Pire que tout, certaines zones proches du quartier central sont embrumées. Malgré nos analyses magiques, nous ne savons pas à quoi cette brume correspond. Par contre, quand on essaye d’y passer, on ressent le néant, la mort. Il nous est quasiment impossible de la traverser, mais les personnes du cru le peuvent. Même Angus peut traverser la brume qu’il ne voit pas d’ailleurs.
Devant aller quelque part pour commencer, nous sommes rentrés dans un bâtiment du quartier de la vie. Il s’agit d’un hôpital. Là j’y vois un enfant avec un avant-bras en moins. Quelque chose m’attire chez lui, un je-ne-sais-quoi. Je demande à Menougué si elle peut le soigner. En fait, elle le soigne tellement bien, que son avant-bras repousse, provoquant la stupéfaction, puis l’engouement de la foule alentour pour se faire soigner. Finalement, un homme de l’hôpital calme la foule et déclare Ménougué la nouvelle doctoresse de l’hôpital. Mefel doit payer l’hôpital pour les soins. Il y laisse toutes ses économies. Il nous indique que le tenancier de l’auberge de la salamandre nous fera sûrement un prix pour l’hébergement. Ménougué reçois une belle somme de chance pour ses soins et la proposition d’un travail.
A l’auberge de la salamandre, nous retrouvons Mefel le soir même. C’est une chance que nous ayons croisé Mefel, car celui-ci semble versé dans le trafic d’information.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.


Dernière édition par beny le Ven Fév 26, 2010 10:37 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Ven Fév 26, 2010 10:36 pm    Sujet du message: [Journal] Séance 22, 23, 24, 25 & 26 (Bat) Répondre en citant

Mieux encore il sait où trouver lame mais ne peut nous y mener que la nuit. Cela doit être un endroit louche pour n’être ouvert que la nuit. Pendant cette discussion avec Mefel, Iota et Angus se sont fait capturer. C’est lorsque Mefel nous propose de nous amener voir Lame, que nous nous en apercevons. Changement de plan obligé pour essayer de retrouver nos amis. Il y a des traces de lutte dans leur chambre. Partant de leur fenêtre, nous empruntons des ruelles sombres dignes d’un Stephen King. D’ailleurs, j’entends parfois le cliquetis caractéristique de ces saloperies d’araignées. Alors que nous marchions à la suite de Mefel (qui doit sûrement savoir pister, sinon, je ne vois pas pourquoi il serait devant…) celui-ci disparait en plein milieu de la rue. Comme s’il avait été téléporté. Bien que cela me semble étrange, juste avant sa disparition, il nous avait enjoins de continuer à le suivre. Ce que je fis et fit aussi Zed et Menougué derrière moi. Je ne m’explique pas vraiment ce qui se passa ensuite. Je me suis fais réveiller par Zed dans un endroit que je ne connaissais pas. Il faisait jour, Ménougué était à coté de moi. Après avoir un peu repris nos esprits, nous nous trouvons non loin d’une place avec une tour. Curieux, nous nous y rendons et là, nous apprenons que nous sommes dans le quartier de la correspondance. Un maître de la correspondance semble en pleine conférence. Il est jeune et n’a que faire de nos questionnements. Finalement Zed reçois un défi de la pars du maître pompeux. Si Zed parviens à déplacer la colonne (aussi connue sous le nom de colonne de non-espace), alors c’est qu’il est digne d’intérêt. Zed ne semble pas mettre trop longtemps pour réussir à déplacer cette colonne. Franchement je ne comprends pas pourquoi créer une colonne de non-espace. Et puis c’est quoi le non-espace ? Enfin Zed étant reconnu comme un maître de correspondance, il décide d’aller avec l’autre maître dans la colonne. Deux maîtres dans une colonne sans espace… Quelque chose doit m’échapper. Rolling Eyes Finalement nous repartons vers le quartier de la vie et l’auberge de la salamandre. Les pouvoirs de téléportassions de Zed ne lui permettent pas de passer au-delà du quartier. Qu’a cela ne tienne, nous pouvons aussi marcher un peu.

Nous arrivons dans le quartier de la prime. Là c’est mon élément. J’en profite tout d’abord pour essayer de nous virer un peu de paradoxe emmagasiné lors de notre combat contre les araignées. Sur le coup, j’éprouve un profond respect pour Y qui lors de notre combat contre Albertor avait réussi dans la réalité à nous effacer des traces de paradoxe à toutes les personnes présente (5). Ici, même avec le boost du quartier, je ne réussi pas à tout effacer. Tant qu’a être dans le quartier, nous essayons de trouver une boutique d’objet magique. Ménougué veut un arc… Je pourrais me faire un peu de fric en vendant de la quintessence en tass. A 250 chances le tass de l’extérieur d’entropia. Toutefois, je préfère garder ma quintessence. En se déplaçant dans le quartier, nous allons rapidement voir le cœur d’entropia. Il s’agit purement et simplement du node principal d’entropia. C’est ici que toute la quintessence nécessaire pour la cité est produite (enfin arrive). N’ayant pas envie de faire partie des maîtres avec les emmerdements que cela procure, j’évite de trop parler avec les chœurs céleste alentour. C’est le moment de continuer notre périple en passant par le quartier de la psyché.
Dans ce quartier, tout le monde pense à votre place. C’est très dérangeant. Les conversations se font avec la réponse à la question que vous n’avez même pas encore posé. Cherchant une auberge pour passer la nuit, je m’en veux de ne pas avoir vendu de la quintessence pour me payer ma chambre. Finalement, nous serons invité par un dénommé nevets qui cherche à combattre Zed et Ménougué, tout deux des maîtres en puissance de psyché. Décidément, ils sont tout eux.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Lun Avr 19, 2010 9:12 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Au début, Zed et Ménougué souhaitent décliner l'offre mais les conséquences pourraient être fâcheuse. Finalement la "raison" l'emporte et le duel aura lieu.

Le lendemain donc, le duel peut commencer. Zed et Ménougué prennent tous deux places dans un dôme. Le duel sera retransmis à la télévision. Peu être pourrons nous par ce biais retrouver Iota et Angus. La bataille est serrée. Nevets a choisi des unités rapides alors que Zed et Menougué on plutot des troupes lentes. Il semble que les alliances ne soient pas facilement faisable. Les troupes de Zed et Menougué essayant à chaque fois de se mettre dessus. Finalement nevets est défait et Zed laisse gagner Menougué.

A la sortie, Nevets reconnait publiquement sa défaite et propose de laisser sa place professionnelle à Menougué. Chose étrange, nevets est steven de barrol. Il ne semble pourtant pas se souvenir de cela. Nous profitons de la télévision pour indiquer que nous serons à l'auberge de la salamandre, quartier de la vie. Espérons que Iota ou Angus aient pu nous voir.

D'un commun accord, nous laissons nevets à ses occupations. Maintenant que nous savons où il est, il nous faut retrouver nos amis et ensuite les trois autres euthanatos.

De retour au quartier de la vie, nous retrouvons Mefel qui nous propose le soir même d'aller trouver lame. En prenant soin de ne pas passer dans les zones de brouillard, nous nous rendons dans les bas quartier de la vie. Des combats de gladiateurs sont organisés. effectivement Lame est bien présent sur place mais plus fort encore, Angus est là. Il se fait appeler Sugna. C'est un gladiateur habillé avec un tablier de cuir vert. J'espère de tout mon cœur qu'il n'est pas nu dessous...
Mefel peut nous organiser une visite avec un gladiateur. nous choisissons Angus enfin Sugna. Une fois dans sa loge, c'est le vrai Sugna. Sa voix, ses expressions faciales, son motif primal. Il semble ne pas nous reconnaitre mais à chaque fois que nous parlons de lui, il semble dans le coaltar. nous persévérons jusqu'au point de rupture qui ne manque pas d'être atteins. Là, une chose incroyable se passe, après être tombé comme une masse, il se relève aussi sec, dit nos trois noms et nous somme de l'aider pour enfin retomber aussi sec dans le coaltar. C'est à ce moment que la porte de la loge s'ouvre. Iota est là.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Lun Avr 19, 2010 10:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Nous n'avons que peu de temps pour nous occuper d'Angus. Zed qui s'y connais un peu en entropie essaye de faire un bouclier mental/entropique sur Angus
Tout le monde rentre à l'auberge de la Salamandre. Cela fait du bien d'être tous au complet. Il manque Key et Gontrant mais l'un n'est pas maître de son emploi de présence et l'autre, ben ... On préfère quand il n'est pas là!
Bref, je ne vois pas pourquoi je parle de Gontrant. ça fait au moins 3 mois qu'il est parti sans donner de nouvelle. Mais bon...
Donc nous savons où trouver Steven de barrol, lame. il nous manque plume et igdin.

[HRP] Je vais passer rapidement sur la suite. en fait ce qui m'interresse surtout maintenant c'est de décrire la fin de l'histoire tel que l'a vécu mon personnage. La vision de mon personnage de ce qui se passe maintenant ne diffère pas de ce que raconte Zed dans son journal. [/HRP]


Nous somme donc au moment où Zed a discuté avec "le grand Astronome" et où celui ci nous indique avoir un plan pour sauver entropia. A l'auberge de la salamandre :
Ces enfoirés d'eutanatos ne comprennent donc rien ! Le plan du grand astronome n'est pas dénué de sens. Essayer de remettre Arren dans le droit chemin, c'est une chance à saisir. Faire perdurer son œuvre (entropia) c'est surement cela qui l'a contraint à embrasser la voie des maraudeurs. La mort elle même n'a pas réussi à l'empêcher de poursuivre son œuvre ! Mais non, ils sont eutanatos, ils ont raison. Argh ça m'énerve des gens aussi borné !
Ils nous laissent quelques minutes pour choisir si on est avec eux ou contre eux. Même l'idée de laisser du temps au grand astronome pour trouver d'autres personnes qui peuvent être sauvées les dérange. C'est exaspérant de suffisance, surtout ce bâtard de barrol. Le temps de discuter entre nous, les eutanatos sont partis. C'est maintenant un compte à rebours qui commence. Qui aura le fin mot de l'histoire.

Round 1 : Prévenir le grand astronome que nous avons un gros problème d'eutanatos.
Ce ne fut pas chose facile mais finalement, nous avons réussi à joindre le grand astronome. Lorsque nous lui avons indiqué le problème, il a semblé gêné de notre incompétence à maintenir trois personnes sur place alors que nous étions six... Bref et pragmatique, il nous enjoins de la suivre.

Round 2 : Que faire lorsque l'adversaire frappe le premier ?
Le quartier de l'esprit viens de se faire détruire. Pour essayer de couper l'herbe sous le pied de nos "amis", nous décidons d'aller dans le quartier de la correspondance. De là, zed pourra surement pister les eutanatos. Mais pour cela, nous devons emprunter la passerelle. C'est une chose qui n'est pas aussi facile qu'il y parait, la passerelle étant mobile. Le souci quand même est bien moins de monter dessus que de descendre au bon moment. Les euthanatos ont du se séparer car le quartier de la correspondance est déjà en train de disparaitre. Il nous faut vite sauter dans le quartier de la prime si nous ne voulons pas refaire un tour gratuit. Seul souci (vraiment ?), il fait nuit dans le quartier de prime. Et la nuit, les ondes néfastes entropiques sortent !
bien que Zed soit aidé par Arren le jeune, ils ne vont pas tenir bien longtemps. C'est alors que le grand astronome a une idée géniale. Pourquoi ne pas faire lever le soleil ?

Round 3 : Quand une idée semble bonne, il ne faut pas forcement l'utiliser
Le grand astronome décrit un rituel. Alors que celui ci s'exécute, une trop forte puissance est accumulée. C'est plus important que tout ce que j'ai connu. je suis projeté par terre, Zed et les autres sont eux aussi secoué par la puissance du choc, et il fait jour. Le soleil est bien haut dans le ciel. Le grand astronome semble ne pas remarquer que tout le monde est sonné par le rituel. il sourit presque de voir le soleil aussi haut et les attaques entropiques cesser. Mais voila, faire se lever le soleil si tôt est un acte répréhensible. Tout comme la réalité à ses règles, entropia semble avoir son paradoxe et son juge pour faire respecter la loi.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.


Dernière édition par beny le Mar Avr 20, 2010 6:55 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 7:34 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Round 4 : Nul n'est censé ignorer la loi, sauf si ...
C'est Arren (le marrodeur) qui occupe cette fonction. Juste avant de partir rejoindre l'inquisiteur Arren, le grand astronome me demande de plonger dans le cœur d'entropia. je dois conserver le maximum d'énergie avec moi pour permettre à la ville de rester tangible. Sur ce, le grand astronome pars avec Zed, Yota et Angus vers Arren. Le grand astronome a l'air de bien connaitre Arren, et vice-versa. D'ailleurs le grand astronome s'appelle Lazare. Enfin a porté de voix, Lazare essaye de faire douter Arren mais bien vite celui-ci commence à se sentir agressé. Lazare change alors de tactique, il propose à Arren de vérifier par lui même ses dire. Arren accepte d'aller dans le quartier de la vie, à l'arène de gladiateur pour se rendre compte par lui même que la ville est différente. Ménougué est resté avec moi, alors que les autres empruntent la passerelle pour se rendre dans le quartier de la vie. Mon exposition dans le cœur d'entropia eut un effet intéressant. je pouvais voir tous les endroits d'entropia par la pensée. Il faudra que j'essaye lors de notre retour dans le royaume d'horizon.

Round 5 : La sentence sera la mort
L'arrivée du groupe dans le quartier de la vie et plus particulièrement dans l'arène pose quelques cas de conscience à Arren. Mais celui ci semble quand même vouloir dire que nous sommes coupable de ce blasphème. Peu importe, a ce moment précis, Lame qui était en train de combattre se propulse dans les airs et va toucher le prisme du quartier. Le prisme deviens instable et Arren se précipite dessus. Quand à moi, j'essaye d'accaparer toute cette énergie dans le node. Lame se fait tranquillement dérouter vers notre position tandis qu'Angus, Yota et Lazare fonce vers Igdin et De Barrol.
Lame ne semble pas vouloir se mêler au combat qui arrive.(Ce qu'il dira un peu plus tard à Zed qui lui posera la question du pourquoi, c'est que finalement, il nous aime bien et n'a pas envie de se battre contre nous. Car ce serait contre nous forcement...)
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 8:13 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Round 6 : Hadjime !

Histoire de bien profiter de l'effet de surprise, Lazare lance une bonne grosse boule d'énergie comme je n'en ai rarement(jamais) vu sur Igdin et De Barrol. Seul igdin se relève, De Barrol étant introuvable. se peut il qu'il soit mort ?

Non pas de corps. Finalement De Barrol se précipite sur Lazare et s'en suis un combat au corps à corps. Pour Igdin, il se transforme en un hulk. Il régénère très vite. Yota et Angus ne réussissent pas facilement à prendre l'avantage. Yota passe même proche de la rupture de colonne vertébrale. Je pense pouvoir permettre à Ménougué de lancer un sort à distance.

Effectivement je peux servir de catalyseur pour les sortilèges. Ménougué prépare un sort de soin tandis que moi, j'essaye de dissiper les sortilèges actifs sur De Barrol. Le sortilège de Ménougué est un franc succès alors que mes tentatives de dissipation sont infructueuses.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mar Avr 20, 2010 8:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Verdict : Match nul
C'est pas vrai ! De Barrol se relève, Lazare reste à terre inerte, Igdin tiens bon aux assauts de Yota et Angus. Tout est perdu. Dans un dernier espoir, je tente encore de dissiper les protections magiques des un et des autres. De Barrol prends feu et son sourire arrogant n'est plus que poussière. Igdin reprends forme humaine et meurt de la main de Yota. Lame assomme Zed, et se projette contre Arren. L'issue de se combat sera la même que pour le notre. Deux morts.

Dans un recoin de la salle maintenant vidé des "fantômes" de l'esprit d'Arren, je vois Genova s'enfuir. Tout est fini. tout est gâché. Rien ne pourra ramener Lazare. Rien ne pourra faire que les personnes que nous étions venu sauver sont morte de nos mains.
Rien ne fera que ceci ne sera pas un échec.

Néanmoins, je tiens quand même à la survie d'entropia. Le groupe reviens nous rejoindre.
Lord Spirit, le mentor d'Angus arrive rapidement. Il a le chic pour toujours tomber à pic. Le prisme d'Arren, celui qui contient les différents autres prismes peu permettre de retenir l'énergie et donc de me libérer. Nous récupérons tout de même l'essence de poulpi. Une fois l'échange fait, il est temps de se parler un peu.

Zed n'est pas jouace. Je pense qu'il a le même point de vu que moi sur le sujet. En fait sauf Angus, tous ont le moral dans les chaussettes. Angus aussi mais c'est parce que Yota lui a piqué son tablier en cuir vert.

Arrive enfin Corkys et Ceyren. Ceyren confirme que la cabale Réality Révision veux revendiquer le royaume d'horizon à l'image d'Entropia. Corkys semble un peu déçu mais comprends. Il se propose de revendiquer aussi des droits sur le royaume en échange d'un artefact qui servira de réceptacle au node. En fait un truc plus puissant que ce qu'a utilisé Lord Spirit et qui permet de m'éviter de rester sur place.
Corkys souhaite des réponses mais il est trop tôt pour nous. nous lui demandons un peu de repos avant de lui parler. bien qu'avide de ces informations, il consent à nous laisser seul. Avec Ceyren, nous allons lui montrer le corps de Lazare, nous lui expliquons un peu la situation. Lazare est en fait le mentor de Y. Si Y apprends sa mort, il sera très en colère. Et il parait qu'il vaux mieux ne pas voir Y en colère.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mer Avr 21, 2010 10:36 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ceyren se demande s'il l'on peut aller dans la maison de Lazare. Il semble penser que celle ci pourrait contenir nombre d'objet de valeur. Et effectivement. Des nodes miniature d'une puissance peu commune, et d'autres artefacts. Peu être en faire don à l'ordre d'Hermès apaisera le chagrin de Y.

Finalement, nous rentrons à la fondation. Nous avons rendez-vous le lendemain après midi avec Corkys pour notre compte rendu. Cela me fait plaisir et adoucie ma peine de retrouver Lyah. Skier dans le royaume d'horizon me permet toujours de refaire le point sur moi-même.
Le lendemain, J'ose poser la question qui fâche. Qu'allons nous dire à Corkys ?

Une fois arrivé devant Corkys, c'est Zed qui passe à l'action. Yota n'est pas en reste non plus. Après quelques petits détours, Corkys sens bien que quelque chose cloche et nous pose la question de savoir ce qui est arrivé aux etanathos que nous devions retrouver. Là, nous répondons qu'ils sont mort, tué par nous. Il semble "bien" le prendre. En fait c'est surtout notre éclairage de la situation qu'il semble comprendre. Il semble même croire qu'Arren aurait accepté de ne pas revenir dans le cycle pour sauver entropia. En fait cet etanatos là semble pragmatique. Mais hélas, il vois bien que la mort de Lazare ruine tout espoir de paix. Corkys semble persuadé que Y entrerait dans une rage folle s'il savait que c'était suite à des actes d'eutanatos que Lazare était mort.

Nous convenons de cacher ce genre d'information. Il nous faut aussi cacher le fait que Yota soit le responsable de la mort d'Igdin. (Les etanatos semblent pouvoir consulter la roue pour savoir qui a tué qui)
Autre point dont nous convenons, cacher à y la mort de Lazare. Ce dernier point semble difficile car Y sais détecter quand on lui mens. De plus, parfois Y "fouille" dans la tête de Ceyren pour trouver ce que celui-ci ne dit pas suite à son problème de paradoxe (dont nous sommes en partie coupable suite à la création d'un portail)

Bref pas super facile. Corkys nous propose comme il est maître de psyché de nous changer les souvenirs à tous, ainsi qu'a Ceyren. Lui pouvant compter sur quelques tours entropique pour éviter de se faire repérer à mentir à Y. Mais ce plan ne nous plait pas trop. Nous préférons Menougué pour nous manipuler le cerveau (on est fous je pense Rolling Eyes )

Corkys ne semble pas emballé mais accepte, comprenant nos craintes. Nous nous mettons d'accord sur l'histoire qui sera maintenant la vérité.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Mer Avr 21, 2010 10:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui devrait être...

Dans cette version des faits, les etanatos et nous étions d'accord pour conserver les quartier d'entropia indemne. Nous y avions réfléchi toutefois après un peu trop de zèle(Comprenez que les quartiers de l'esprit, temps, matière, correspondance étaient déjà détruit)
Le combat final a vu s'affronter Genova contre les etanatos, Lazare et Arren. Genova fut le vainqueur mais trop affaiblit il réussi à s'enfuir sans que nous puissions le poursuivre.

Ce plan ne me convenait pas. Trop d'incertitude et de paramètres que nous ne contrôlions pas. Que se passerait il le jour où Genova se retrouverai face à Y ivre de colère ? Cette probabilité serait elle si infime qu'elle est partie négligeable ? De mon expérience, toute partie négligeable est OBLIGATOIREMENT vérifié lorsque nous sommes concernés.

Non il faut autre chose, quelque chose de plus précis, de plus immuable. Quelque chose qui ne laisse pas de place à l'imprévu. Il faut que ce soit la réalité. Il faut que ce se soit passé comme on le veux. Comme cela aurait du se passer. Certe les morts sont morts et doivent le rester. La résurection n'est pas encore à l'ordre du jour. Masi pour les autres évènements, il faut que cela soit JUSTE. (Comprenez par juste son sens immuable de vérité)
La seule personne qui pourrait faire ça, c'est Slade.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.


Dernière édition par beny le Mer Avr 21, 2010 10:57 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Jeu Avr 22, 2010 8:55 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Slade ... Comment l'appeler ? Comment faire pour qu'il vienne sans raison. Peut être en me concentrant. Autant éviter à Slade de voir des choses répréhensible, je m'éloigne de la fondation Bonravin pour essayer de l'appeler. Je me met en position de méditation et je me concentre.
Euh, il y a quelque chose qui va pas là. J'ouvre les yeux et je vois Slade devant moi, le visage contrit. J'esquisse un sourire.
Bat:Hello Slade, justement je voulais te voir.
Slade: Et bien je suis là, mais il doit sûrement exister d'autre façon de m'appeler qu'une éclipse solaire non prévu et un tremblement de terre. C'est un peu beaucoup non ?
Bat:Hein ? Mais non, j'ai juste pensé à toi!
Slade:Et bien, quel effet je te fais donc... Euh que dirais tu de régler ça avant de parler de ma "convocation" ?
Bat:Oui bien sûr, il faut arrêter ça, je ne voulais pas faire un tremblement de terre et encore moins une éclipse solaire.
Slade:Ok, mais pourtant, c'est ce que tu as fait. Tu sais ce que tu risques maintenant? La mort, ou pire la négation de ton existence vu que c'est une récidive.
Bat: Mais c'était juste pour te voir. Je te jure que je n'ai pas voulu ça!
Slade:Je sais mais il faut sévir, on t'avais prévenu. A moins que tu ne me proposes autre chose ?
Bat:Autre chose ? Mais quoi ? Franchement j'essaye de ne pas faire de bourde magique, mais je ne réussi pas.
Slade:Peu être as tu un avatar un peu trop récalcitrant. Peu être est ce ton avatar qui est la source de ta fougue.
Bat:Je devrais me séparer de mon avatar? Mais cela reviens à la mort non ?
Slade:On pourrait peu être te brimer un peu.
Bat:Me brimer ? Il n'existe pas une autre solution pour me sortir de ce mauvais pas ?
Slade:Il en existe peu être une mais je ne suis pas sûr que cela te convienne.
Bat:Dis toujours.
Slade:Tu pourrais lier une partie de ton avatar à la réalité. Cela voudrait dire qu'a ta mort, tu deviendrais un agent de la réalité comme moi, et que donc, tu te refuse à l'ascension.
Bat: Ca veut dire que je devrais châtier mes amis? être une balance ? non pas pour moi.
Slade:En fait, tu ne serait agent qu'a ta mort. Et donc d'ici là, tu serais un stagiaire en quelque sorte. On ne demande pas à un stagiaire de suivre tout le monde. Seulement une personne, généralement un mage.
Bat:Et quel mage ?
Slade:Dans un premier temps tu aurais le choix de ta "cible".
Bat:Donc si j'accepte, je ne suis pas désintégré et je ne devrait pas noter les faits et geste de mes amis ?
Slade:Exact. uniquement ceux de ta cible. Et en tant que stagiaire de la réalité tu aurais certaines possibilités comme l'accès à nos archives. Mais ne te m'éprends pas, je ne te force pas. Propose moi autre chose et j'accepterai peut être.
Bat:euh rien pour cette fois ?
Slade:*sourire*
Bat: Bon plus franchement, je ne vois pas quoi te proposer d'autre. J'ai le choix entre la mort, mon absence de proposition et ta proposition de devenir stagiaire... Disons que j'accepte d'être stagiaire.
Slade:Sérieusement ? Tu sais que cela t'empêchera d'effecteur l'ascension ? Tu es certain ?
Bat:Oui certain.
Slade:Bon signe ici alors.
Bien, maintenant pourquoi m'as tu fais venir ?
Bat:Et bien tu n'es pas sans savoir d'où je viens je suppose ? j'ai un souci avec les évènements qui se sont produits. Ce n'est pas comme ça que je voulais que ça se passe
Slade:Hmm oui et alors ? La réalité, ce n'est pas toujours ce que l'on veux. Je pensais que tu le savais depuis le temps.
Bat:Oui, enfin le problème, c'est surtout que si Y apprends que Lazare est mort de la main des eutanatos, on cours vers une guerre des mages.
Slade:Hmm. J'aime bien Y. Il a toujours été réglo avec nous. Mais si il doit y avoir une guerre, ben elle aura lieu.
Bat:On pourrait éviter que Y se mette en colère!
Slade:Oui, on pourrait dépêcher un stagiaire pour surveiller Y, et quand celui-ci rentrerait en colère, le dit stagiaire devra sévir. Tu t'en sens capable ?
Bat:Non ! je ne veux pas qu'il arrive malheur à Y.
Slade:Je ne saisie pas bien ta demande alors. Que veux tu ?
Bat:Je ne veux pas que Y se mettent en colère. Il parait que lorsque cela est arrivé la dernière fois, il a mis des années à redescendre.
Slade:Viens avec moi
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Jeu Avr 22, 2010 8:56 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Le lieu change, je me retrouve dans une pièce immense pleine de classeurs. Slade m'indique que cette pièce est la pièce des archives. Je peux prendre connaissance de toutes les informations qui sont présente dans cette pièce. il me suffit de penser au mage dont je veux le dossier. Slade me demande de regarder le dossier de Y. Effectivement, juste en pensant à Y, je trouve son dossier sous mes mains. J'apprends ici la raison de la dernière (et seule) colère de Y.
Slade m'apprends que certains dossiers (comme le mien) sont dans une autre pièce, je n'y aurais donc pas accès. je ne souhaite pas être une balance par rapport à Y, je ne souhaite pas devenir l'ennemi de mes amis, portant c'est la voie qui s'offre à moi.
D'un autre coté, je serais la personne dans la place pour connaitre l'avancé de nos travaux.
Je ne sais pas comment vont le prendre mes amis. Devrais je leur dire ? Je ne leur ai jamais menti jusqu'à présent.
Maintenant pourtant je ne peux plus faire marche arrière.
Toutefois, Slade vois bien que je ne suis pas totalement satisfait, il y a encore pour moi des zones d'incertitudes. Si seulement Y pouvait avoir pour apprenti la réincarnation de l'avatar de Lazare, cela pourrait peu être suffire à éviter qu'il devienne fou furieux.
Slade me confirme ce que je sais déjà, il est impossible de ressusciter les morts. Toutefois, une vie pour une vie, si j'accepte de donner ma vie, Y pourra avoir un apprenti qui serait la réincarnation de Lazare. En guise de bonus, je pourrais aussi réviser le passé pour faire en sorte que le présent soit un peu mieux. Yota n'aura pas tué les eutanatos, Genova sera le coupable de la mort des eutanatos, Entropia aura été conservée pour retrouver d'éventuels survivants. Lazare est mort de l'attaque de la première entropia, permettant ainsi à son avatar de se réincarner dans un homme. Sans paradoxe aucun (avantage d'être un membre de la réalité) Bat sera le guide du jeune homme organisant sa rencontre avec Y. Bat sera un agent de la réalité, il devra permettre au jeune William d'appréhender ses pouvoirs. Le prix pour tout ça: ma vie.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.


Dernière édition par beny le Jeu Avr 22, 2010 9:38 pm; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Sam Avr 24, 2010 9:22 am    Sujet du message: Répondre en citant

Il n'y aura plus de risque de voir Y péter les plombs et déclencher une guerre contre les eutanatos. Le coupable de la perte de quatre eutanatos sera Génova. Quand à Lazare, celui-ci n'a jamais fait partie de notre retour à entropia.
Oui j'accepte donc cette option. Je vais mourir pour cela, et je serais donc un agent de la réalité. Un pied à terre pour mes amis dans ce que nous voulons changer.

Ma mort fut rapide. Lors de ma combustion, j'eus le réflexe de jeter à terre mon X-5 Protector. Assister de l'extérieur à sa mort est une chose perturbante. J'apprends maintenant certaines conséquences de mon appel à Slade. Ceyren est mort des suites du tremblement de terre. Il a voulu sauver les jeunes mages de sa fondation et a été pris sous un éboulis. Heureusement, avec cette nouvelle version, il n'y a jamais eut ces évènements.

Mes amis arrivent sur le lieu de ma mort. Je reste un peu en retrait, j'appréhende ce que je vais leur dire. Je lis le désarroi dans leurs yeux. Yota tente de savoir comment cela s'est passé. Il ne verra que ma mise en méditation et ma combustion quasi instantané. Aucune eclipse ou tremblement de terre. Zed récupère mon ancien X-5 protector. Je choisi ce moment là pour me montrer à eux.

Je lis d'abord de la surprise, puis de l'incompréhension. Je me présente comme l'agent du paradoxe "Bat le Python". Je leur explique brièvement que notre expédition à entropia n'a pas été aussi bonne que prévu et que c'est pour cela que j'ai choisi cette voie de ré écriture. J'indique à Yota que c'est comme pour un certain bateau.
Zed semble mal accepter la nouvelle. Je coupe court à ce débat en leur disant que toute façon c'est comme ça maintenant. Ce qui aurait put arriver sans cela aurait été terrible et que c'est la meilleure décision que nous avons pris. Je leur indique les derniers sacrements que je souhaite pour mon enveloppe charnelle et leur laisse entendre que Y devrait venir bientôt.

J'assiste dans le royaume d'horizon à mes funérailles. Elles sont dignes de darth vador. J'espère juste ne pas être maintenant du coté obscur. Y et Ayato passe me rendre une dernière visite. Zed profite l'occasion pour rendre à Ayato ce qui fut mon X-5 protector.

Il est temps que je m'occupe un peu de William.
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
beny



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 39
Localisation: partout mais surtout pas là où je veux

MessagePosté le: Sam Avr 24, 2010 9:24 am    Sujet du message: Répondre en citant

FIN
_________________
-Je m'apelle Goulde, Bernard Goulde.
-Ah ben au moins c'est pas Barbara.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rêves d'Autres Mondes Index du Forum -> Rapports et Journaux de la cabale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème © RAM
Design © yb pour KitGrafik
Contenu © leurs auteurs respectifs