FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

[Journal] Séance 2 (Zed)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rêves d'Autres Mondes Index du Forum -> Rapports et Journaux de la cabale
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
micka



Inscrit le: 16 Aoû 2005
Messages: 63
Localisation: Région Parisienne

MessagePosté le: Mar Nov 29, 2005 10:48 am    Sujet du message: [Journal] Séance 2 (Zed) Répondre en citant

--> Le 04-10-05 à 18h45
Pour vérifier si des personnes non autorisées continuent d'accéder au forum, j'ai mis en place en petit programme pour surveiller qui accède au forum et quand l'accès se fait.

--> Le 05-10-05 à 04h30
Mage, c'est pas un boulot de tout repos. Il ne faut pas regarder les heures sup' sinon on risque d'avoir le vertige. M'enfin, quand il faut, il faut. Ce rendez-vous avec Hiku Tari est important pour notre fondation.

--> Le 05-10-05 à 06h44
Ca y est on embarque dans un avion de la compagnie Radiance avec près d'une heure de retard sur le planning prévu initialement… le voyage commence bien ! M'enfin le retard c'est un moindre mal, on aurait pu perdre Q ! Heureusement que son expérience ratée n'a fait que lui faire perdre conscience. Une hémorragie, un incendie et s'en était fini de notre inventeur favori.

--> Le 05-10-05 à 13h44
Sympa le comité d'accueil ! A peine arrivé à l'aéroport, trois types genre Mr Smith nous observent, puis arrivent à profiter de la naïveté de Gontran pour lui refiler des saloperies de nano-robots. En plus ils en ont profité par je ne sais quel moyen pour décharger tout appareil techno-magique en notre possession… à savoir mon portable et les engins de Q. Heureusement que j'ai toujours une batterie de rechange sur moi. Et le plus beau dans tout ça, c'est que ces conneries nous ont permis de rencontrer des fées ! Oui cher lecteur de mon journal, des fées comme la fée Clochette dans Peter Pan… sauf que celle-ci s'appelle Sauterelle. En la libérant des Mr Smith qui la retenaient je ne sais pas trop comment, elle en a profité pour nous débarrasser des nano-cochonneries… enfin j'espère qu'elle ne nous a pas raconté des cracks !
Bref, tant bien que mal nous finissons par arriver au dojo d'Hiku tari. Et le plus incroyable dans tout ça c'est que malgré toutes les péripéties que nous avons subies, on est sacrément en avance à se les geler dehors parce que, paraît-il, ça ne se fait pas d'arriver en avance ! Plus strict qu'un jap', tu meurs ! M'enfin, cette longue attente m'aura toujours permis d'écrire ces quelques lignes.

--> Le 05-10-05 à 21h17
Il y a des jours où il faudrait mieux rester couché et ce jour ci en est un. Je profite d'une accalmie dans cette sale journée pour continuer à conter nos pérégrinations au Japon. A priori, Sauterelle a ôté les nano-robots trop tard (ou ne les a pas tous détruits ?). Bref, les technos nous ont repérés et, comme cadeau de bienvenue, il nous ont envoyé un joli missile dans la tronche. Heureusement, les japs', en plus d'être très à cheval sur les traditions, sont très zen. Hiku Tari nous à fait évacuer sans se presser et, apparemment, n'a pas trop mal pris la destruction de son dojo. Moi, un tel degré de 'zenitude', ça me stresse ! Bref, l'entretien avec Hiku Tari ne se déroule pas trop mal pour nous compte tenu des évènements. Nous apprenons entre autres qu'il y aurait des espions dans notre entourage voire au sein même de notre groupe. A voir comment Gontran à la langue bien pendue, j'ai un fort soupçon quand à la manière dont se sont produites les fuites. Cependant je ne pense pas qu'il ai fait cela intentionnellement. Il va juste falloir lui dire de ne pas raconter ses 'exploits' à ses 'admirateurs/admiratrices'. D'ailleurs, pour éviter de croiser des Smith à l'aéroport pour notre retour aux Maldives, nous avons dit à Gontran de réserver des départs d'une autre ville mais pas trop loin de la première.
Ensuite, hospitalité japonaise oblige je suppose… Hiku Tari nous a poliment mis à la porte en pleine nature à 30 kilomètres de la ville la plus proche. Résultat, 10 bornes à se taper à pied dans la montagne, dans le froid et dans le noir pour arriver jusqu'à l'arrêt de bus le plus proche. Là, enfin la chance nous sourit, il y a encore des bus à cette heure-ci ! J'en profite pour taper ce qui sera probablement les dernières lignes de cette journée éprouvante.

--> Le 05-10-05 à 23h26
Allez, encore quelques lignes pour aujourd'hui. quand on aime, on ne compte pas ! Nous sommes donc arrivés à l'hôtel. Il se trouve près de l'aéroport où les Smith sont fans de Gontran.
Malgré la fatigue, j'en profite pour vérifier qu'il n'y a pas de Smith en vadrouille près de l'aéroport. Rien, nada, tout a l'air calme. Je refais la même chose dans le second aéroport mais là, le système de protection est plus sophistiqué (ou alors c'est moi qui commence vraiment à fatiguer). bref, n'y arrivant pas, j'arrête mes recherches pour le moment.

--> Le 06-10-05 à 7h11
Ce matin, je décide de faire quelques recherches sur 'l'admirateur' de l'aéroport, celui qui a serré la main à Gontran. Ô surprise, le dénommé Tamoï Turaya était un Yakusa mort il y a 3 ans ! Après Xiu Tang, ça commence à bien faire de rencontrer des morts qui ne sont pas vraiment morts !

--> Le 06-10-05 à 10h24
La poisse continue à nous coller le train. Maintenant je suis fiché dans les services policiers nippons. Non seulement je n'ai pas réussi à pirater le réseau de l'aéroport mais en plus je me suis fais repérer ! M'enfin, j'ai l'habitude, lorsque j'étais à Détroit, je devais vivre continuellement avec les flics sur le dos. Toujours est-il qu'il a fallu me déguiser, faire des faux papiers et changer d'aéroport d'embarquement par mesure de précaution. En tout cas, cette petite péripétie m'aura montré une chose, Ménougué ne fait pas pousser que des plantes ^^.

--> Le 06-10-05 à 12h10
Aaah ça fait du bien d'être de retour ! J'irai bien me faire dorer la pilule sur la plage cet après-midi mais il faut enquêter sur ces problèmes de fuites. :-/
Après avoir analysé magiquement nos cheveux, Ménougué a conclu qu'au moins trois d'entre nous se sont fait sonder le cerveau : Iota, Q et Gontran. Ca commence à sentir le roussi !! Il faut donc partir du principe que nos ennemis savent tout ce que l'on sait… y compris l'emplacement de la fondation. L'examen des caméras de l'île met en évidence une jeune femme qui semblerait être une espionne (en espérant que ce soit la seule). D'autant plus que cette "touriste" était également hôtesse de l'air sur l'avion qui m'a amené pour la première fois sur cette île.
Le plan de bataille est simple, Q, Bat' et moi on retourne sur l'île pendant que les 3 autres retournent au Japon pour parlementer avec les fées (je sais pas pourquoi, mais ça me fait bizarre de dire ça "parlementer avec des fées").

--> Le 07-10-05 à 22h55
J'ai bien failli ne jamais pouvoir écrire ces lignes tant la situation était critique aujourd'hui. Et dire que je croyais ne pas revivre pire que la journée d'hier… je me trompais lourdement.
Tout avais pourtant bien commencé. Q, Bat' et moi étions en train de tendre un piège à notre espionne tandis que les 3 autres se préparaient tranquillou à leur voyage chez les fées. Ils avaient sortis le Iato-bateau dans une crique isolée de l'île et fignolaient leur plan.
Q et moi devions servir d'appât tandis que l'espion de la bande à savoir Batlepython devait prendre l'intruse à revers.
Alors comment expliquer que trente minutes plus tard, nous étions tous menacés par l'arme de ladite espionne !!!
Elle a prétendu être de notre côté et semblait prête à nous donner quelques infos croustillantes sur son ancien employeur (Arthur Humbling…mais l'information n'est plus fiable) qui lui, nous voulait toujours du mal. Pour cela, elle demandait notre protection. Méfiant mais décidé à lui laisser une chance de prouver ses dires, je lui laissais le chapeau à large bord et l'ample chemise que je portais, le temps qu'elle rejoigne le bateau de Iota en se faisant passer pour moi pour mieux leurrer nos ennemis.
Ce plan aussi devait bien se dérouler ! Mais pourtant, 2 minutes après qu'ils soient partis, j'entend un coup de feu émanant à peu près de l'endroit où ils devaient se trouver tout les trois (Q, Bat' et Sophia, notre espionne).
Je me dirigeais aussi rapidement que la prudence l'exigeait vers la crique où devait se trouver le bateau. Et, quand j'arrivai, à peu près en même temps que Ménougué, Iota et Gontran, je voyais Sophia étendue par terre. Nous l'avons transporté dans le bateau pour la soigner mais, trop tard, elle était morte. Sur le coup je me suis dit "merde ! c'est trop con de n'avoir pas pu profiter de toutes ces informations !" Il y avait bien cet étrange pendentif lumineux qu'elle portait autour du cou mais rien dans nos analyses magiques ou médicales ne laissait entrevoir l'espoir de la ramener à la vie. Batlepython, contre toute évidence, semblait continuer à croire qu'elle était vivante.
Bref, étant tous dans le bateau, nous nous mîmes d'accord pour retourner ensemble au Japon.

Encore un plan qui a foiré ! Si bien que, 5 minutes plus tard, nous étions toujours aux Maldives (après un bref aller-retour au japon) sur la vague d'un tsunami en train d'essayer de récupérer Q qui surfait bien involontairement sur ladite vague. Après avoir mal encaissé le paradoxe, Q était dans un sale état et nous nous dirigeâmes finalement vers la fondation pour qu'il puisse s'y faire soigner et s'y reposer.

Et vous croyez que c'est fini pour aujourd'hui ? Et bien non, le meilleur reste encore à venir !!
Tandis que nous nous occupions de Q et que nous décidions d'un prochain plan d'action, la "morte" que nous avions laissé dans le bateau est soudainement revenu à la vie… en oubliant apparemment ses velléités de quitter son employeur. Elle nous a pris le contrôle des systèmes informatiques de la fondation (qu'il va falloir que je regarde de près d'ailleurs) et nous à fait don de jolies bombinettes. Et là, je dis : merci Poulpi (surnom ridicule du gardien de la fondation et, après ce qu'il a fait, il va falloir que je lui en trouve un qui soit un peu plus respectueux). Grâce à lui la fondation à survécu. Il a tout simplement délogé Sophia de la salle de contrôle, tué la créature qu'elle avait invoqué, tué sophia pour de bon (à vérifier) avant qu'elle ne prenne un portail pour fuir et, pour finir, désamorcé la dizaine de bombes qui se trouvaient disséminées dans la fondation.
Finalement, nous nous en tirons plutôt miraculeusement puisque, seul Boris (malheureusement) s'est fait buter par Sophia…

Voilà pour aujourd'hui ! J'ai colmaté et réparé comme j'ai pu les systèmes informatiques de la fondation pour réparer les merdes de Sophia mais demain et probablement les jours qui viennent, il va falloir que je m'en occupe plus en profondeur… En espérant que demain ne soit pas pire qu'aujourd'hui…
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Rêves d'Autres Mondes Index du Forum -> Rapports et Journaux de la cabale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème © RAM
Design © yb pour KitGrafik
Contenu © leurs auteurs respectifs